5 critères pour choisir les vélos électriques

L’acquisition d’un vélo électrique est un important investissement qui demande beaucoup d’attention. Pour cause, les nombreuses publicités conçues pour pousser à l’achat ne sont pas toujours crédibles. De plus, il est toujours prudent avant tout acte d’achat de prendre le temps de réflexion afin de réaliser une bonne affaire. Pour le choix du vélo électrique, voici cinq critères dont vous devez absolument tenir compte.

La batterie

C’est le critère le plus important à prendre en compte au moment d’effectuer l’achat d’un vélo électrique. En effet, c’est la batterie qui fera fonctionner le vélo, même sans pédaler. C’est pour cela que vous devez vérifier certaines informations d’ordre technique la concernant. Il s’agit de :

  • L’autonomie de la batterie
  • Sa facilité à être remplacée
  • Sa disponibilité sur le marché pour un éventuel remplacement
  • Sa facilité d’entretien

Pour mieux vous situer, sachez qu’il existe certaines batteries plus performantes que d’autres. C’est le cas de celles au Lithium-ion qui conviennent parfaitement aux vélos électriques. Elle est fabriquée avec une technologie récente et a une bonne autonomie et peut supporter plusieurs recharges.

Les batteries qui sont fabriquées au cadmium et au plomb ne sont pas une bonne solution pour le vélo électrique. L’idéal est de choisir un vélo électrique comportant une batterie dont la marque est reconnue. Il y a plus d’assurance qu’elle fonctionne correctement.

Le positionnement du moteur

Pour que votre VE soit véritablement performante, le positionnement de son moteur est à prendre au sérieux. Auparavant, le moteur était placé dans la roue avant du vélo, mais ce positionnement a été à la base de plusieurs dysfonctionnements. La puissance de 250 watts délivrée par les nouveaux modèles fabriqués ne permet plus au vélo de fonctionner comme il se doit.

Comme solution, le moteur est désormais positionné dans la roue arrière ou dans le pédalier. Avec un moteur situé dans le pédalier, vous serez assisté pendant la manœuvre. L’avantage est que le vélo devient plus autonome et équilibré. Le conducteur fournit aussi moins d’efforts.

Quant au positionnement du moteur dans la roue arrière, elle rend très autonome le pédalage. C’est-à-dire que le conducteur ne fournit pratiquement aucun effort pendant la conduite. Seul hic, la batterie se décharge plus vite.

Le système de freinage

Pour être à l’abri de dysfonctionnements, le système de freinage dont est doté le VE est un critère à étudier. Il existe deux systèmes de freinage : les freins mécaniques et les freins hydrauliques, munis soit de disque ou de patins. Les premiers sont nets et les seconds offrent plus de confort. Notez tout de même que le freinage hydraulique coûte cher à l’entretien.

Le cadre du vélo et votre position

Il s’agit ici des dimensions du cadre du vélo électrique par rapport à la posture du conducteur. Choisissez un VE qui conviendra à votre taille. Ceci vous permettra d’adopter une posture confortable et d’avoir une bonne vue pendant la conduite.

Optez pour un cadre ouvert si vous pensez utiliser le vélo pour la ville où la circulation est plus dynamique. Il vous permettra à la longue de fixer un siège ou un porte bagage à l’arrière pour transporter votre progéniture ou des colis.

Si par contre, vous comptez rouler votre vélo électrique hors de la ville sur des chemins roulants, l’idéal est d’opter pour vélo tout chemin. Sa barre est latérale et ses pneus sont conçus pour de tels parcours.

Le changement de vitesse

Sur un vélo électrique, vous trouverez deux types de changement de vitesse : le système par dérailleur et le changement de vitesse dans le moyeu arrière. Le système dérailleur est le plus rencontré et peut être utilisé facilement par tout type de personne.

Pour ce qui est du second, il est plus facile que le premier, car le changement de vitesse est dans le moyeu arrière. De plus, il rend la tâche plus aisée aux cyclistes. Avec ce type de changement de vitesse, la chaîne ne déraille pas comme c’est le cas avec le premier.