Une alimentation bio pour les enfants

Les jeunes parents se posent de nombreuses questions sur l’alimentation de l’enfant.

Parmi les interrogations fréquentes, on trouve celles qui concernent les produits bio. Sont-ils bons pour les enfants ? Est-ce juste un effet de monde ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ? 

Le bio est meilleur pour la santé 

Offrir une alimentation saine et naturelle à l’enfant, c’est lui garantir une bonne santé et un bon développement. Mais il n’y a pas qu’à la maison que les enfants bénéficient d’une meilleure alimentation.

Après une inscription creche, l’établissement de garde veille également à ce que la nourriture offerte assure son développement physique et psychologique. 

Mais qu’est-ce que l’alimentation bio ? 

Une denrée bio est un aliment qui ne contient ni colorant, ni conservateur, ni arôme artificiel, ni aucun autre additif chimique. Elle ne contient pas non plus d’hormone.

Les produits bio proviennent aussi d’une agriculture sans ajout de produits chimiques dans les pesticides, les engrais et l’alimentation animale.

Ce sont également des produits qui respectent l’environnement dans toutes les étapes de sa production jusqu’à sa consommation (culture, transformation, cuisson, transport, stockage…).

L’exemple type d’un aliment bio : légume frais produit localement, sans pesticide ni engrais chimique, mangé peu de temps après sa cueillette.  

Qu’apporte le bio pour la santé ? 

Du point de vue nutritionnel, les produits bio conservent mieux les vitamines et les micronutriments.

De plus, les produits chimiques présents dans les produits industriels et conventionnels sont des véritables menaces pour la santé.

L’organisme fragile de l’enfant ne devait pas être exposé à tous ces cocktails chimiques. BioNutriNet, un programme de recherche sur l’impact de l’alimentation bio sur la santé et l’environnement est formel.

La fréquence élevée de la consommation d’aliments bio réduit le risque de cancer. 

Le bio a plus de saveur 

L’éveil au goût des saveurs fait partie de l’apprentissage d’un enfant. Et l’on sait que les aliments naturels sont soit fades, soit trop sucrés, trop salés ou trop aromatisés artificiellement. Il faut donc privilégier la saveur exquise des produits sains et naturels. 

Diversifier les aliments, c’est aussi diversifier les goûts 

Si la banane contient du magnésium, pourquoi ne pas lui en donner chaque fois qu’il a besoin de ce minéral ? Primo, parce qu’il doit manger d’autres fruits pour compléter ses besoins alimentaires.

Une orange va lui donner de la vitamine C. Secundo, c’est pour varier le goût et la texture des aliments offerts aux enfants. Par exemple, le riz complet est aussi un aliment riche en magnésium. 

Varier les goûts, c’est aussi respecter la préférence des enfants

Il faut que l’enfant soit en présence d’aliments diversifiés pour s’initier aux différentes saveurs. Et c’est le bio qui offre un choix plus varié. Par la suite, il peut cultiver ses propres préférences. 

Le bio pour manger équilibré 

Face à la croissance de nombre de victimes d’obésité infantile, protéger l’enfant contre la malbouffe est plus que jamais prioritaire. Il faut dire stop aux différents aliments contenant de mauvaises graisses, des sucres et des farines raffinés. 

Subvenir aux besoins nutritionnels de l’enfant 

Jusqu’à l’âge de 6 mois, le lait (maternel ou non) couvre les besoins alimentaires de l’enfant. C’est à partir de son sixième mois que la diversification alimentaire entre en scène.

L’enfant continue à boire du lait, mais commence à prendre une alimentation omnivore. Il faut alors offrir à l’enfant des repas contenant chacune des catégories nutritionnelles : fruit, légume, céréale, protéine, bonne graisse, sucre.

Le rôle de la crèche dans l’alimentation des enfants  

Si vous avez opté pour une inscription creche pour la garde de votre enfant, l’établissement est aussi l’acteur de son repas. Parmi le personnel qualifié qui s’occupe de votre enfant tous les jours, il y a les professionnels en charge de l’alimentation.

Leur rôle est d’offrir aux enfants les repas adaptés à leur âge et leurs besoins. À noter que de plus en plus de crèches proposent actuellement des repas bio.