Comment s’entraîner pour un trekking au Maroc ?

Faire un trekking au Maroc ou ailleurs nécessite d’avoir certaines performances physiques. Le trekking étant un sport d’endurance, ceux qui marchent beaucoup, font du vélo, de la natation et autres ont le corps bien exercé et peuvent se lancer.

Comment se préparer physiquement pour une première Trek randonnée au Maroc

Ceux qui ne pratiquent aucun sport devraient se préparer physiquement à cette épreuve. Cela passe notamment par quelques heures de marche chaque jour, environ deux mois avant le grand départ. Le nombre d’heures peut être augmenté un peu chaque jour, l’idéal est de le faire avec un sac à dos pour s’habituer à la charge. Vous pouvez étendre l’entraînement sur 5 ou 6 heures par jour, avec un sac à dos pesant entre 5 et 10 kg. Si vous faites cet entraînement sur un terrain plat marchez à une vitesse moyenne de 4 km/h, si c’est sur un terrain accidenté, 300m de dénivelé à l’heure c’est l’idéal. Si vous manquez de temps pour suivre ce programme, optez pour une solution plus intensive qui vous prendra moins de temps par jour. Vous pouvez faire deux séances par semaine qui durent entre 30 et 60 minutes chacune.

Si vous êtes une personne peu sportive ou une personne âgée de plus de 45 voire 50 ans plus, rapprochez-vous de votre médecin. Il vous proposera d’autres solutions pour préparer votre corps au trekking au Maroc. Toutefois, sachez déjà que certains parcours ont un certain niveau de difficulté et ne sont accessibles qu’à des personnes expérimentées et habituées du trekking. Il est important de contrôler votre entraînement, l’un des moyens est de vérifier l’évolution de votre fréquence cardiaque lorsque vous êtes au repos. Il est important de la comparer aux moments d’effort et de récupération. Il est important pour cela, de savoir prendre son pouls au niveau de l’artère radiale ou même de la carotide. Si vous ne pratiquez pas un sport régulièrement, notez la valeur de votre fréquence cardiaque avant le début de votre période d’entraînement, cela vous permettra de voir comment elle évolue. Normalement la fréquence cardiaque au repos et même celle à l’effort devraient diminuer au fur et à mesure des entraînements. Le temps de récupération s’améliore aussi avec les entraînements. L’entraînement d’endurance régulier permet d’améliorer le métabolisme musculaire.

Les informations pratiques trekking au Maroc

Pendant votre entraînement et même pendant les trekkings au Maroc, n’oubliez pas qu’il est important de rester hydraté afin de prévenir les tendinites et autres douleurs des articulations. Si le parcours que vous choisissez comprend d’importants dénivelés, emportez une paire de bâtons avec vous pour amortir les chocs au niveau des articulations, principalement les genoux. N’oubliez pas de vous étirer après l’effort, quand vos muscles sont encore chauds, cela vous évitera les courbatures et améliorera la souplesse de vos muscles. Sachez aussi que l’endurance améliorée ne préserve pas du mal des montagnes qui est lui lié à l’altitude. Il vaut mieux prendre des précautions lorsque vous allez en altitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *