Zoom sur la maintenance implantaire

Comme pour les dents naturelles, un contrôle régulier et une  hygiène impeccable sont indispensables pour le maintien en santé parfaite des implants dentaires. Alors, la maintenance implantaire a pour objectif de prévenir l’apparition de péri-implantites. Elle vise aussi à détecter une perte osseuse autour de ce dispositif médical.

Les implants présentent des risques : quelles sont-elles ?

En implantologie dentaire, la mise en place de l’ancrage dentaire commence par ouvrir la gencive et puis mettre l’implant dans l’os. Tout comme les vraies dents, les implants dentaires peuvent alors se détacher de la gencive. On peut appeler ce phénomène pathogène comme péri-implantite. S’il n’existe pas un entretien régulier de l’implant, ce phénomène apparaîtra facilement. Par ailleurs, après une installation d’implants, des complications mécaniques peuvent rarement se présenter.

Ces deux phénomènes peuvent intervenir sur une longue période de temps.

Comment préserver ses implants dentaires ?

Alors, pour en tirer profit, il faut faire appel à un meilleur chirurgien-dentiste. Il existe deux façons de protéger ses implants. La première est la maintenance personnelle. La personne qui vient de se faire poser un implant dentaire doit savoir qu’un brossage impeccable et régulier est indispensable pour bien entretenir l’implant. En se faisant, vous devez vous servir d’un instrument de soins interdentaire (brossette interdentaire ou fil dentaire). Cela est nécessaire pour exclure les bactéries qui s’installent dans la gencive. La deuxième est la maintenance professionnelle. Il convient de combiner cette désinfection journalière avec une visite de vérification faite par votre praticien pour un entretien professionnel. L’extraction des bactéries requiert un nettoyage en profondeur. C’est le chirurgien-dentiste qui doit s’en occuper. Il pourra également faire une radio de contrôle.

Il faut savoir que l’implantologie dentaire est une solution optimale efficace pour récupérer votre sourire.

La péri-implantite

La péri-implantite n’est qu’un processus inflammatoire qui touche la santé des tissus aux alentours  de l’implant. Bon nombre des personnes intéressées par les implants dentaires sont d’avis que ces méthodes sont plus résistantes que les vraies dents. Malheureusement, ils savent à présent que 20% des implants sont susceptibles d’induire une péri-implantite. Effectivement, l’affection touchant les tissus dans lesquels les dents sont implantées, qui a engendré la perte de vos perles de la bouche, expose vos implants à cette même intervention.

Il existe quelques facteurs qui multiplient le risque de péri-implantites. Chez les fumeurs par exemple, la complication est multipliée par 3 à 4. Quant à l’hygiène buccale insuffisante,  elle multiplie le risque de 14. En ce qui concerne la maladie parodontale, le risque de péri-implantite est augmenté par 3 à 4 pour les personnes qui ont perdu des dents consécutivement à une maladie parodontale. Et enfin, un manque de maintenance multiplie le risque par 5.

La maintenance parodontale et implantaire

La durée de ces maintenances est comprise entre 3 à 6 mois, mais cela dépend de chaque situation. Sachez que la maintenance parodontale est la troisième phase de traitement de parodontites. Cette maintenance est une action indispensable après le traitement des parodontites. Durant des séances de maintenance, un contrôle des implants sera fait. Si besoin, un sondage sera également effectué pour détecter une éventuelle péri-implantite débutante. En effet, une analyse hâtive permet de mettre en place un traitement optimal et le plus important est que cela garantit une bonne durabilité de vos implants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *