Visiter Cua Van, un magnifique village flottant de pêcheurs au Vietnam

Sans doute, vous serez d’accord sur le fait que la baie de Ha Long figure parmi les beaux endroits de la planète. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’elle figure dans la liste des sept nouvelles merveilles de la nature depuis 2001. Mais sachez également que cette baie abrite différents trésors. Et parmi eux, il y a le village de Cua Van. Certes, c’est un modeste village habité seulement par quelque 700 habitants, mais sachez que Cua Van est considéré par beaucoup comme l’un des villages les plus splendides du monde.

Rejoindre Cua Van, un village vietnamien flottant sur la baie de Ha Long

S’il n’y a qu’un seul village que vous devriez visiter lors de votre séjour au Vietnam, ce serait sans doute le village de Cua Van. Pour le rejoindre, il faut vous rendre dans la baie de Ha Long, à 150 km de Hanoi, la capitale vietnamienne. Il se distingue par son cadre très singulier qui, certainement, vous dépaysera lors de votre visite. En effet, Cua Van est un village de pêcheurs construit sur pilotis se trouvant au milieu d’un exceptionnel ensemble de pitons calcaires.

Un village traditionnel vietnamien encore préservé

Mais Cua Van n’est pas seulement un beau village vietnamien. Il est aussi une localité historique très représentative des villages traditionnels flottants du pays. Ainsi, partir à la découverte de Cua Van signifie également découvrir la culture traditionnelle de la région et s’imprégner du mode de vie traditionnel de ses habitants.

À Cua Van, la pêche est l’activité principale

En parlant d’habitants, il faut savoir que dans le village, presque tout le monde vit essentiellement de la pêche. Bien évidemment, il s’agit de la pêche artisanale et non industrielle. Ici, il n’y a donc pas de gros bateaux à moteur bruyants. D’ailleurs, les bruits que l’on entend habituellement ce sont les cris des pêcheurs qui s’appellent ou le son que font ces derniers en frappant leurs palettes contre le bateau afin d’orienter les poissons vers les filets. Pour ces pêcheurs, leurs bateaux peuvent représenter des lieux de vie. Certains y dorment et emportent même tous ce dont ils ont besoin pour vivre à bord le temps de quelques jours.

Des habitants traditionnellement attachés à la mer

La mer se trouve donc au coeur de la vie des habitants de Cua Van. D’ailleurs, les enfants apprennent dès un très jeune âge, c’est-à-dire dès quatre ou cinq ans, à manier la pagaie du bateau de leurs ainés. Quand ces enfants n’accompagnent pas les plus grands à la pêche, ou quand ils ne jouent pas avec leurs amis, ils rejoignent les bancs de l’école. Bien sûr, village flottant oblige, ces cours se déroulent également dans des classes flottantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *